undefined

Se faire étudier son bien suppose des différents frais à débourser lorsque l’on veut vendre le bien objet de la vente immobilière. Ceci passe par une information téléguidée selon laquelle votre maison est mise en vente. Forcément, avec le système en place vous allez vous faire conseiller dans la méthode à prendre pour vous faire conseiller et par là trouver un acquéreur.

Au préalable, il vous faut faire analyser votre bien sous plusieurs points question de donner une idée claire aux potentiels acquéreurs sur l’état de votre bien. Il faudra faire passer en revue le bien dans ses moindres spécificités par des agents de la matière. Une intervention nécessaire qui commence avec un diagnostic subséquent mais combien important dans le processus de mise en vente de votre bien immobilier.

Cette intervention débute avec un diagnostic minutieux.

1 - Le coût du diagnostic

Le diagnostic est un bilan sacrosaint intervenant bien avant même la mise en vente proprement dite. Dans la pratique dit-on neuf diagnostics sont recommandés pour établir un bilan complet afin de donner une idée précise de l’état de votre bien. Parmi ceux-ci le diagnostic performance énergétique est obligatoire et doit être présent dans toute transaction immobilière depuis le 1er Janvier 2011. En général, ce diagnostic porte sur des besoins comme la consommation énergétique effectuée dans le bien objet de la vente.

Les coûts des diagnostics fluctuent en fonction du type de bien et d’un professionnel à un autre. Pour les diminuer, faites appel à un diagnostiqueur qui vous proposera un prix forfaitaire pour l’ensemble du diagnostic, dans sa globalité. On vous recommande dans ce cas de vous faire délivrer un devis, histoire de comparer le travail de différents experts et de vous faire une religion sur le coût et la performance de chacun d’entre eux. Le prix varie souvent entre 200 à 300 euros pour un appartement et 1000 euros pour une maison.

Il y a d’autres coûts inclus dans les frais de ventre.

2 - Coûts divers

Ces coûts sont divers. Les frais de notaire sont bien évidemment payés par l’acheteur. Mais, si vous recourez les services d’une agence immobilière, c’est à vous qu’il appartient de payer les services d’annonce et de publicité. Mais, tant que le bien n’aura pas trouvé d’acquéreur, vous ne payez pas de frais de commission.

A côté subsiste les impositions et taxes qu’il vous faudra payer sous certaines conditions comme dans le cas de la vente d’une résidence secondaire. En plus, vous pouvez être amené à payer à votre banque dans le cadre du crédit immobilier des frais immobiliers si votre maison a été financée par un prêt bancaire. Bien entendu, le paiement à échelle existe !

Le recours à un intermédiaire reste toutefois optionnel. Sachez que d’autres frais peuvent vous incomber à votre guise comme l’achat d’un panneau ‘’à vendre’’ ou d’autres outils servant à faire la publicité de votre bien.

Les frais sont déterminés par le vendeur.