undefined

Les terrains constructibles à Nancy se font de plus en plus rares et de ce fait, les prix flambent très rapidement.

Que vous soyez un particulier désirant construire sa future demeure, ou un entrepreneur naissant qui voudrait se lancer dans la construction immobilière, vous devez bien penser avant de vous lancer dans quelconque achat de terrain. Qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire, voici les points-clés à retenir pour bien choisir son terrain à construire :

1- Votre mode de vie

Si vous comptez vous procurer un terrain, il faut avant tout décider s’il sera votre résidence principale ou secondaire. Ensuite, il faudra s’assurer qu’il est bien desservi par les transports en commun, que les commerces sont proches et tous les établissements dont vous aurez besoin sont à proximité aussi, comme le cas des établissements scolaires ou les hôpitaux.

Selon votre mode de vie, vous avez le choix entre un terrain isolé en campagne ou en lotissement. Si vous optez pour la première option, le gaz, l’électricité, le chauffage, le téléphone ou encore le raccordement au réseau public de l’assainissement des eaux doivent être tous pris en compte, ainsi que leur coût. Cette option vous permet d’avoir une plus grande flexibilité quant à votre construction, mais en contrepartie, vous devez réaliser les recherches nécessaires vous-même.

Lorsqu’il s’agit d’un terrain en lotissement, vous êtes certain des caractéristiques du terrain. Le lotisseur est tenu de vous fournir toutes les informations dont vous avez besoin pour bâtir votre demeure, mais ça ne veut pas dire que vous ne pourrez pas les faire aussi de votre côté pour s’assurer de leur véracité.

2- La constructibilité de votre terrain

Essayer de vérifier la réglementation d’urbanisation avant de finaliser tout achat. Il peut s’agir de certaines règles à respecter quant à l’architecture ou la structure de votre demeure, qu’ils ne vous plairont peut-être pas. Il faut se documenter auprès de la mairie de votre future commune de résidence.

Essayez de leur demander le certificat d’urbanisme pour avoir le cœur net par rapport à toutes les réglementations imposées sur votre futur achat.’

3- Le type de terrain

Lors de l’achat de votre terrain, essayez d’imaginer à l’avance ce que vous prévoyez établir dans votre maison comme par exemple, si vous devrez avoir un jardin, une piscine ou encore mettre en place des systèmes d’économies d’énergie. Ainsi, l’orientation, la typologie et la végétation de votre terrain doivent être vérifiées au préalable.

4- Les raccordements

Le gaz, l’électricité, l’eau, le téléphone, le chauffage… Tout doit passer au peigne fin ! Il faut s’assurer de leur couverture et qu’ils seront bien raccordés à votre domicile.

5- Les risques

Il existe différents risques dont vous devez avoir connaissance avant de procéder à toute transaction immobilière. Par exemple, vous devez vous assurer que votre terrain ne situe dans une zone à haut risque d’inondation, de séisme, d’irruption volcanique et autres. Vous pouvez vérifier auprès de votre préfecture la carte des risques majeurs et si votre terrain s’y trouve.

6- Taxe habitation et taxe foncière

Avoir son terrain et même sa demeure ne vient jamais sans peine ni mal de la part des impôts. Sur du long terme, il est judicieux de prévoir ces deux taxes. Dans certains, en plein d’un crédit, il devient difficile de les assurer. Elles sont à rappeler !