Premier achat immobilier : les questions à se poser

24 mars, 2017

undefined

Acheter une maison n’est pas une chose facile, particulièrement quand on décide de le faire pour la première fois. On est facilement en proie aux doutes avec toutes ces questions qui défilent dans notre cerveau. Nous vous proposons une série de questions (les bonnes) qu’il faut se poser avant d’acheter une maison.

1 - Avoir de bonnes raisons

Si c’est la première fois que vous vous apprêtiez à acheter une maison, cela veut dire que vous viviez en location jusque là. Il est important de connaitre quelle est la raison qui vous a poussé à vouloir acheter une maison. Est-ce pour des raisons personnelles ou financières ? Certaines pensent que louer une maison est équivalent à jeter de l’argent par la fenêtre. Cette assertion est peut être évidente à première vue, mais est-elle pour autant réelle ? Vous ne le saurez que grâce à une comparaison achat/location.

Ai-je une situation suffisamment stable ? En moyenne, il faut vivre environ 7 années dans une maison avant que celle-ci ne soit suffisamment intéressante financièrement. Votre emploi vous permet-il d’être stable, géographiquement parlant tout ce temps sans avoir à partir ailleurs pour des raisons professionnelles. Pourrais-je louer ou revendre mon appartement facilement ? On ne contrôle que très rarement le courant de notre vie. Si jamais il vous arrivait de quitter votre logement pour une raison ou pour une autre, il est important de savoir si vous pourriez le revendre facilement ou le louer afin de retrouver une somme équivalente ou approximative à celle que vous aviez investie. En règle générale, il est déconseillé d’acheter une maison pour y vivre moins de 6 ans. Ce chiffre peut évoluer en fonction du standinq du quartier (20 dans Paris).

2 - Des questions de choix

Qu’en est-il du prix et quel est mon budget ? L’accessibilité des logements est toujours relative. Le prix au mètre carré dépend souvent du quartier où vous voulez acheter une maison. Le prix sera exorbitant si vous choisissez un quartier résidentiel. Quel que soit votre choix, il faudra toujours le rationaliser selon votre budget. Vous pouvez faire des simulations de crédit pour vous faire une idée sur vos capacités.

De combien de mètres carrés ai-je besoin ? Il est important de connaitre tous ces détails afin d’éviter d’acheter une grande maison pour y vivre seul ou d’acheter un petit appartement et y vivre en promiscuité avec les enfants.

Où vivre, dans un appartement ou dans une maison ? Le lieu de votre futur logement ne doit pas être pris au hasard. La localisation est très importante. Sera-t-il proche de votre lieu de travail, du centre-ville de l’aéroport ou de la station de métro ? Il faudra se poser toutes ces questions. Entres autres, il faudra savoir si vous préférez un appartement ou une maison individuelle. En France, les maisons individuelles sont plus prisées. Si votre choix se porte sur cette dernière, il faudra s’assurer d’en avoir les moyens à l’aide du simulateur.

Préférez-vous une habitation neuve ou ancienne ? Tout dépendra de votre budget encore une fois. Selon votre choix, vous pourrez disposer d’avantages et d’inconvénients liés aux prix ou à la rénovation.

Conseils pour acheter moins cher votre logement

04 janvier, 2017

undefined

Avoir sa propre demeure, une propriété qui est apposée à son nom, est un privilège que peu de personnes ont. Un jour ou l’autre, vous y penserez. Que ce soit une maison, une villa ou juste un appartement, chaque personne rêve d’avoir son logement, mais à quel prix ? Chacun a son budget. Voici quelques conseils pour acheter moins cher votre habitation :

1 - Optez pour le rez-de-chaussée !

Jusqu’à lors, le rez-de-chaussée a toujours été dévalorisé pour cause de bruit, de proximité à la porte d’entrée et de nombreuses autres raisons. Mais, avec les prix élevés de l’immobilier, les investisseurs ont revu leur avis quant à cet emplacement dans l’immeuble. D’ailleurs, les rez-de-chaussée sont jusqu’à 40% moins cher que les logements en étage. Sans parler qu’ils sont très adaptés pour les personnes à mobilité réduite, les familles avec enfants en bas âge puis les personnes âgées.

2 - Pensez au viager !

Si vous ne connaissez pas ce genre de contrat, la vente en viager se définit lorsqu’une personne âgée vous cède son habitation contre une somme par mois ou la totalité. Vous ne pourrez y toucher qu’après le décès de celle-ci. Ainsi, le prix du bien immobilier sera beaucoup moins élevé que ce qui est sur le marché. Tout dépend de la durée de vie du vendeur. Par contre, il faut savoir que ce type de vente peut être annulé si la personne vendeuse meurt dans les vingt jours qui suivent la signature du contrat.

3 - Choisissez un quartier en mutation !

L’emplacement joue un rôle important pour déterminer la valeur d’un bien immobilier. Il n’est pas judicieux d’opter pour un quartier qui est déjà cher, mais plutôt pour un quartier qui sera considéré comme branché dans quelques années. Par contre, il faudra vérifier les transports en commun qui desservent votre future résidence, les espaces verts, les commerces à proximité et tout autre établissement qui pourra vous servir par la suite.

4 - Vérifiez les ventes aux enchères !

Pour trouver une perle rare à moindre coût, il est fortement recommandé d’opter pour un bien vendu aux enchères. Evitez de surestimer la valeur du bien en question. L’intérêt de ce genre de ventes est la déclaration fiscale de celui-ci. Son prix ne sera jamais contesté.

5 - Essayez un logement loué !

Si vous optez pour un logement occupé par des locataires, vous êtes certain d’empocher le bien à moins de 20% sa valeur. Par contre, bonne chance pour les déloger, alors que la loi les protège si bien. N’oubliez pas de bien se renseigner sur le locataire avant d’acheter le bien en question.

6 - Profitez des aides fournies par l’État !

Avant de procéder à un achat en particulier, il est nécessaire de demander conseil auprès de votre banque par rapport aux aides que peu vous offrir l’état, comme d’ailleurs le Prêt à Taux Zéro + qui permet d’avoir un crédit gratuit pour un logement neuf. Le montant de celui-ci peut atteindre jusqu’à 40% le prix du logement.

Conseils pour acheter moins cher votre logement

01 octobre, 2016

undefined

Avoir sa propre demeure, une propriété qui est apposée à son nom, est un privilège que peu de personnes ont. Un jour ou l’autre, vous y penserez. Que ce soit une maison, une villa ou juste un appartement, chaque personne rêve d’avoir son logement, mais à quel prix ? Chacun a son budget. Voici quelques conseils pour acheter moins cher votre habitation :

1- Optez pour le rez-de-chaussée !

Jusqu’à lors, le rez-de-chaussée a toujours été dévalorisé pour cause de bruit, de proximité à la porte d’entrée et de nombreuses autres raisons. Mais, avec les prix élevés de l’immobilier, les investisseurs ont revu leur avis quant à cet emplacement dans l’immeuble. D’ailleurs, les rez-de-chaussée sont jusqu’à 40% moins cher que les logements en étage. Sans parler qu’ils sont très adaptés pour les personnes à mobilité réduite, les familles avec enfants en bas âge puis les personnes âgées.

2- Pensez au viager !

Si vous ne connaissez pas ce genre de contrat, la vente en viager se définit lorsqu’une personne âgée vous cède son habitation contre une somme par mois ou la totalité. Vous ne pourrez y toucher qu’après le décès de celle-ci. Ainsi, le prix du bien immobilier sera beaucoup moins élevé que ce qui est sur le marché. Tout dépend de la durée de vie du vendeur. Par contre, il faut savoir que ce type de vente peut être annulé si la personne vendeuse meurt dans les vingt jours qui suivent la signature du contrat.

3- Choisissez un quartier en mutation !

L’emplacement joue un rôle important pour déterminer la valeur d’un bien immobilier. Il n’est pas judicieux d’opter pour un quartier qui est déjà cher, mais plutôt pour un quartier qui sera considéré comme branché dans quelques années. Par contre, il faudra vérifier les transports en commun qui desservent votre future résidence, les espaces verts, les commerces à proximité et tout autre établissement qui pourra vous servir par la suite.

4- Vérifiez les ventes aux enchères !

Pour trouver une perle rare à moindre coût, il est fortement recommandé d’opter pour un bien vendu aux enchères. Evitez de surestimer la valeur du bien en question. L’intérêt de ce genre de ventes est la déclaration fiscale de celui-ci. Son prix ne sera jamais contesté.

5- Essayez un logement loué !

Si vous optez pour un logement occupé par des locataires, vous êtes certain d’empocher le bien à moins de 20% sa valeur. Par contre, bonne chance pour les déloger, alors que la loi les protège si bien. N’oubliez pas de bien se renseigner sur le locataire avant d’acheter le bien en question.

6- Profitez des aides fournies par l’Etat !

Avant de procéder à un achat en particulier, il est nécessaire de demander conseil auprès de votre banque par rapport aux aides que peu vous offrir l’état, comme d’ailleurs le Prêt à Taux Zéro + qui permet d’avoir un crédit gratuit pour un logement neuf. Le montant de celui-ci peut atteindre jusqu’à 40% le prix du logement.

Acheter un terrain à construire à Nancy

01 octobre, 2016

undefined

Les terrains constructibles à Nancy se font de plus en plus rares et de ce fait, les prix flambent très rapidement.

Que vous soyez un particulier désirant construire sa future demeure, ou un entrepreneur naissant qui voudrait se lancer dans la construction immobilière, vous devez bien penser avant de vous lancer dans quelconque achat de terrain. Qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire, voici les points-clés à retenir pour bien choisir son terrain à construire :

1- Votre mode de vie

Si vous comptez vous procurer un terrain, il faut avant tout décider s’il sera votre résidence principale ou secondaire. Ensuite, il faudra s’assurer qu’il est bien desservi par les transports en commun, que les commerces sont proches et tous les établissements dont vous aurez besoin sont à proximité aussi, comme le cas des établissements scolaires ou les hôpitaux.

Selon votre mode de vie, vous avez le choix entre un terrain isolé en campagne ou en lotissement. Si vous optez pour la première option, le gaz, l’électricité, le chauffage, le téléphone ou encore le raccordement au réseau public de l’assainissement des eaux doivent être tous pris en compte, ainsi que leur coût. Cette option vous permet d’avoir une plus grande flexibilité quant à votre construction, mais en contrepartie, vous devez réaliser les recherches nécessaires vous-même.

Lorsqu’il s’agit d’un terrain en lotissement, vous êtes certain des caractéristiques du terrain. Le lotisseur est tenu de vous fournir toutes les informations dont vous avez besoin pour bâtir votre demeure, mais ça ne veut pas dire que vous ne pourrez pas les faire aussi de votre côté pour s’assurer de leur véracité.

2- La constructibilité de votre terrain

Essayer de vérifier la réglementation d’urbanisation avant de finaliser tout achat. Il peut s’agir de certaines règles à respecter quant à l’architecture ou la structure de votre demeure, qu’ils ne vous plairont peut-être pas. Il faut se documenter auprès de la mairie de votre future commune de résidence.

Essayez de leur demander le certificat d’urbanisme pour avoir le cœur net par rapport à toutes les réglementations imposées sur votre futur achat.’

3- Le type de terrain

Lors de l’achat de votre terrain, essayez d’imaginer à l’avance ce que vous prévoyez établir dans votre maison comme par exemple, si vous devrez avoir un jardin, une piscine ou encore mettre en place des systèmes d’économies d’énergie. Ainsi, l’orientation, la typologie et la végétation de votre terrain doivent être vérifiées au préalable.

4- Les raccordements

Le gaz, l’électricité, l’eau, le téléphone, le chauffage… Tout doit passer au peigne fin ! Il faut s’assurer de leur couverture et qu’ils seront bien raccordés à votre domicile.

5- Les risques

Il existe différents risques dont vous devez avoir connaissance avant de procéder à toute transaction immobilière. Par exemple, vous devez vous assurer que votre terrain ne situe dans une zone à haut risque d’inondation, de séisme, d’irruption volcanique et autres. Vous pouvez vérifier auprès de votre préfecture la carte des risques majeurs et si votre terrain s’y trouve.

6- Taxe habitation et taxe foncière

Avoir son terrain et même sa demeure ne vient jamais sans peine ni mal de la part des impôts. Sur du long terme, il est judicieux de prévoir ces deux taxes. Dans certains, en plein d’un crédit, il devient difficile de les assurer. Elles sont à rappeler !

Acheter une résidence secondaire à Nancy

27 septembre, 2016

undefined

La Lorraine est une région intéressante, qui a beaucoup de cordes à son arc. En plus d’être frontalière avec d’autres pays comme le Luxembourg, l’Allemagne et la Belgique, la région a un passé à la fois glorieux et triste. Elle est constituée de plusieurs grandes villes dont Nancy et Metz. Elle compte aussi diverses faunes et flores, ce qui la rend une région pleine d’entrain et de potentiel, même pour faire du tourisme.

Si vous voulez investir dans une résidence secondaire, la région peut être idéale. Voici quelques conseils pour acheter une résidence secondaire à Nancy :

1- Pensez à quelle résidence secondaire allez-vous choisir !

Il existe deux types d’investissement en résidence secondaire. Vous pouvez soit opter pour une résidence en pleine propriété où vous êtes le seul propriétaire, soit y investir à plusieurs en copropriété. Ensuite, il faudra penser au type de logement que vous cherchez à acquérir. Serait-ce une villa, un appartement ou une maison de campagne ? Serait-ce un bien neuf ou ancien ? Les procédures varient, selon vos besoins. Il faudra alors bien les déterminer avant de se lancer dans une recherche.

2- Faites une recherche structurée !

Il existe un bon nombre de site internet spécialisé dans la vente de biens immobiliers. Essayez de les visiter régulièrement pour avoir une idée sur ce qui est proposé sur le marché. Vous aurez aussi un aperçu sur les prix du bien que vous cherchez à acquérir, l’emplacement disponible et le type de biens. Prenez le temps aussi de consulter les agences immobilières pour voir les prix sur Nancy, ainsi que d’avoir les meilleurs emplacements et autres informations utiles pour votre futur investissement.

3- Anticipez les charges et frais d’entretien !

Bien évidemment, lorsque vous trouverez la perle rare, il est nécessaire d’avoir votre budget à portée de main ou encore de vérifier votre solvabilité auprès de votre banque pour un éventuel prêt. Si vous avez la totalité de la somme demandée, vous êtes certainement chanceux, mais s’il est nécessaire de présenter une demande de crédit, vérifiez si vous disposez des documents nécessaires pour un dossier complet. Il faudra également prévoir les mensualités à payer.

Pensez aux différentes charges à payer chaque mois. Par exemple, les frais de gardiennage, d’entretien de l’immeuble et autres. Ces frais peuvent atteindre jusqu’à 7% de la valeur du bien.

4- N’oubliez pas la fiscalité !

Un bon nombre d’impôts doivent être réglés sous un délai bien établi qu’il ne faut pas dépasser, comme par exemple la taxe habitation ou celle foncière. En plus des taxes que vous payez déjà dans votre résidence principale, la facture peut paraître salée. Il suffit juste d’en prendre considération pour éviter l’effet de surprise.

5- Pensez à la location saisonnière !

S’il y a trop de frais à payer ou pour vous aider sur le paiement de mensualités, il serait intéressant de penser à la location saisonnière. Plusieurs plateformes sont disponibles pour vous permettre de trouver des locataires facilement. Prenez le temps de bien les choisir, afin de leur confier votre résidence.

Accueil